Ces tombes servent souvent à plusieurs dizaines d’hommes et de femmes. Elles sont faites, de pierres dressées, les unes à côté des autres, disposées, en 2 rangées, et couvertes de pierres plates. Elles forment ainsi des couloirs, qui peuvent atteindre 10 à 15 mètres de long. Ce sont des allées couvertes, qu’on appelle encore dolmen , mot breton, qui veut dire table de pierre.  Ces dolmens sont très nombreux en Bretagne, surtout dans le Morbihan et le Finistère.


  

Les hommes ont dressé vers le ciel des milliers de pierres, les menhirs, sans doute pour honorer le soleil. Le menhir de Locmariaquer, dans le Morbihan, à 20 mètres de haut et pèse 350 tonnes. On a calculé, qu’il a fallu, 1800 hommes pour le planter en terre. A Carnac, 2730 menhirs, de taille plus petite, forme des rangées bien alignées, comme des arbres. Il fallait que les hommes soient nombreux et, qu’ils soient bien organisés pour réaliser de pareils exploits.

Parfois, les tombes sont groupées côte à côte, comme dans un grand cimetière, et recouvertes de terre et de cailloux. On dit, qu’elles forment un tumulus, comme le grand tumulus  de Barnenez , près de Morlais en Bretagne.

  

Le  tumulus  de Barnenez

Le  tumulus  de Barnenez

Alignement de Carnac

Alignement de Carnac

Dolmen

de

Rondossec

  

Dolmens

Tumulus

Menhirs

DOLMENS ET MENHIRS EN BRETAGNE

Ecouter le texte